Michel Sauquet vient de faire paraître : “Emerveillement et minorité. La spiritualité franciscaine pour aujourd’hui”. Après la publication de la biographie du frère Eloi Leclerc, il revient ainsi aux sources de la vie franciscaine, portant un regard attentionné à ce que saint François a découvert et mis en oeuvre.

“Saint François d’Assise n’a jamais été aussi populaire. Même le pape s’est placé sous son patronage ! Et, de fait, notre société de consommation commence à entrevoir la nécessité de retrouver des valeurs telles que la sobriété, la fraternité ou l’humilité, portées par la spiritualité franciscaine. Mais celle-ci est d’abord ancrée dans l’émerveillement : devant Dieu, devant la Création, devant chaque être humain.
La volonté de dépouillement renvoie au mot de « minorité » qui donne leur nom aux religieux franciscains et capucins (« frères mineurs ») : il s’agit de refuser toute supériorité, de se tourner vers les plus faibles et les déclassés. Tout un programme pour aujourd’hui !” (4e couverture)
ciscains.

nciscains.