RESTONS EN COMMUNION

Chers amis, chaque jour de la Semaine Sainte, nous vous invitons à lire l’Évangile, à le méditer avec un chant et à l’approfondir avec une réflexion franciscaine. Que cette humble initiative nous permette d’être davantage en communion. Très belle montée vers Pâques ! Nous prions pour la santé de tous. Paix et Bien.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 13,1-15.

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout. Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu,se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? » Jésus lui répondit : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. » Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ? Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. »

prenons LE TEMPS d’écouter ce chant

Admirable grandeur, étonnante bonté
du Maitre de l’univers
Qui s’humilie pour nous au point de se cacher
dans une petite hostie de pain.

R/ « Regardez l’humilité de Dieu,
Regardez l’humilité de Dieu,
Regardez l’humilité de Dieu,
et faites-lui hommage de vos cœurs. »

Faites-vous tout petits,
vous aussi devant Dieu pour être élevés par Lui,
Ne gardez rien pour vous,
offrez-vous tout entiers à Dieu qui se donne à vous.

regardez l'humilité de dieu

par Anne-Sophie Rahm d'après la Lettre à tout l'Ordre de Saint François d'Assise -

“l’Eucharistie ou l’école du Christ”

En cette Semaine Sainte 2020, et plus particulièrement en ce Jeudi Saint, je souhaiterais que nous réfléchissions ensemble au sens de l’Eucharistie. Combien de fois n’avons-nous pas dit : « je vais à la messe. » Mais à quoi cela nous engage-t-il ?

A la différence des trois autres évangélistes, saint Jean évoque, pour l’institution de l’Eucharistie, le lavement des pieds (Jn 13, 1-17).  Il souligne singulièrement que Jésus, tout en sachant qu’Il est venu de Dieu, qu’Il va auprès de Dieu et que le Père a tout remis dans ses mains (versets 3-6), sachant qu’il est « Maître » et « Seigneur » (verset 13), s’est mis à laver les pieds de ses disciples. Par ce geste, Il veut nous donner un enseignement afin que nous aussi, nous nous lavions les pieds les uns des autres. L’Eucharistie est un lavement des pieds, un exercice d’humilité, un sens du service. Les trois autres évangélistes (Mt 26, 26-29 ; Mc 14, 22-25 ; Lc 22, 19-20) souligne « le don de soi du Christ »: « Prenez et mangez, ceci est mon Corps.  Buvez-en tous, ceci est mon Sang. » Il nous a donné sa vie. C’est ce qui fut parfaitement accompli sur la Croix le Vendredi Saint. Mais l’Eucharistie est aussi « un don de soi ».

Aller à la messe, participer à l’Eucharistie veut donc dire aller à l’école du Christ : apprendre à servir les autres et à se donner. C’est le vrai respect que nous devons aux très saints Corps et Sang du Christ (1 Co 11, 27-29). Que ce Jeudi Saint 2020 nous redonne ce sens de l’Eucharistie.

Fr. Jean Charles Rakotondranaivo, ofm

en communauté à Marseille

1 Commentaire

  1. jacques MOYNOT

    Un grand merci, fr. Jean-Charles, de nous faire entrer dans ce mystère de l’Eucharistie avec ses deux faces : le service par amour, la présence du Seigneur dans son Corps et son Sang. Au lavement des pieds, il nous dit : “heureux serez-vous si vous le faites” et à la Cène : “faites ceci en mémoire de moi”. Il nous a dit : “ce que vous faites au plus petit, ces à MOI que vous le faites” et en ce Jeudi Saint: “faites ceci en mémoire de MOI”.
    Sois béni avec tes frères
    fr.jacques-marie, en communauté à Lille

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *