Michel Sauquet, auteur franciscain, vient de faire paraître la première biographie sur le frère Eloi : Eloi Leclerc ou l’espérance franciscaine – Paris, Editions Salvator, 2018 – 238 p.

Si saint François d’Assise est aujourd’hui aussi populaire auprès de nos contemporains, en dépit des siècles qui nous séparent de lui, n’est-ce pas en grande partie grâce aux écrits du franciscain Eloi Leclerc (1921-2016) ? N’est-ce pas en particulier grâce à son best-seller Sagesse d’un pauvre, maintes fois réédité, que nous connaissons mieux la spiritualité qui portait François ? De manière étonnante, la personnalité et l’oeuvre d’Eloi Leclerc restent encore peu connues du public des lecteurs. Et c’est grand dommage.

De cet homme né en Bretagne entre les deux guerres, et qui va connaître l’expérience des camps nazis, Michel Sauquet retrace l’itinéraire. Il s’interroge sur le sens de vocation de religieux, qui croise le tragique de l’histoire, à l’aune de la spiritualité franciscaine.

Plus encore, il nous invite à découvrir une oeuvre, une écriture forte qui se déploie dans les genres littéraires les plus divers : fiction, spiritualité, théologie, philosophie, poésie ou analyse picturale… N’est-ce pas pour mieux traduire une quête intérieure qui conduit de la nuit à la lumière, du tragique à la beauté, de la peur à l’espérance ? Une quête où, pour reprendre les termes d’Eloi Leclerc, nous sommes invités à découvrir un “Dieu plus grand”, un Dieu qui nous parle toujours au creux de nos doutes et de nos exils. (4e de couverture)

Suivez la présentation du livre sur RCF le 18 octobre 2018, à 11 h 30.

Venez écouter l’auteur le mardi 13 novembre chez les Franciscains, rue Marie-Rose à Paris 14e.