AVIGNON

NOTRE communauté

La fraternité d’Avignon est actuellement constituée de douze frères dont un en maison de retraite. Elle est pensée pour accueillir des frères âgés encore autonomes. Une partie de la maison a été aménagée récemment pour donner plus de confort à ces frères ; chambres médicalisées, salle à manger lumineuse s’ouvrant sur le jardin. Nous sommes situés “intra muros”, non loin du Rhône et à un quart d’heure à pied du palais des papes et nous disposons d’un grand jardin paisible et toujours vert car irrigué par des sorgues souterraines.

Les frères les plus jeunes sont encore investis dans des tâches sociales ou pastorales : secours catholique, lien avec une maisons d’accueil de personnes en difficultés, service funéraire au crématorium, accompagnement des fraternités séculières ou des services provinciaux, Cavimac, assistance nationale de la Fraternité séculière. Chacun participe dans la mesure de ses possibilités à l’animation liturgique et à l’aménagement des repas. Nous veillons à maintenir un climat fraternel et à créer une ambiance festive pour les fêtes et les rencontres qui se passent chez nous. Une salle nous permet de recevoir des petits groupes pour des réunions ou des activités. Chacun malgré son âge est invité à rester attentif aux besoins de ses frères.

messes à la communauté

A 10h30 en semaine, le dimanche à 11h.

La chapelle est ouverte du lundi au samedi, de 9h à 12h et de 15h à 18h (sauf le samedi après-midi). Accueil pour le Sacrement de Réconciliation le mercredi et le samedi de 15h à 18h.

où nous trouver ?

33 rue de la Porte Evêque 84000 AVIGNON

Tél. : 04 90 82 26 74

Email : franciscains-sud@wanadoo.fr

Commence par faire ce qui est nécessaire, puis ce qui est possible, et tu te surprendras à réaliser l’impossiblesaint François d’Assise

Parmi les frères

Fr. alain richard ofm, Défendre l’intégrité de tout homme

En 2018, les cercles de silence fêtent leur 10 ème année d’existence. Le mouvement a été lancé pour « protester contre l’enfermement systématique des sans-papiers dans les centres de rétention administrative en France ». Les participants se retrouvent (en général un soir par mois) pour observer une heure de protestation silencieuse, disposés en cercle sur une place publique. Le mouvement revendique 180 cercles et plus de 10 000 participants.

Ce mouvement a été initié par notre frère Alain Richard. Il s’est étendu à plusieurs villes et a été relayé par plusieurs associations telles que la Cimade ou Réseau éducation sans frontières. Les cercles de silence se décrivent comme regroupant « tous les courants de pensée et ouverts à tous ».

Fr Alain inscrit son initiative dans le cadre du mouvement de la non-violence dans lequel il s’est impliqué depuis de nombreuses années. Formé auprès de Lanza del Vasto, il revendique comme sources d’inspiration pour son action l’Évangile, Gandhi et Saint François d’Assise. En 2010, il présente sa démarche et son inscription dans une vie de combat contre la violence dans un livre d’entretien avec le journaliste Christophe Henning.