Les Franciscains de France Belgique vous souhaitent la bienvenue !
Vous êtes ici :   Accueil » Théophile de Corte, st, 1676-1740
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Calendrier
Frères
Evènements

Maisons

 ↑  
Services
Encyclopédie

Saint Théophile de Corte, 1676-1740

Né en Corse, à Corte, le 30 octobre 1676, Blaise de Signori entra en 1693 chez les Frères Mineurs de l’Observance de Corte, sous le nom de frère Théophile. La province observante de Corse était assez prospère, en ce temps-là, puisqu’elle comptait 30 couvents et 320 religieux, tandis que les franciscains « Riformati » avaient 14 couvents et 180 religieux.

Théophile fit profession le 22 septembre 1694. En raison de ses aptitudes intellectuelles, il fut orienté, non pas vers les couvents d’études de Corse, mais vers l’Italie, au couvent de l’Ara Coeli, à Rome. Il fut ordonné prêtre à Naples, le 30 novembre 1700. Il fut envoyé comme lecteur de théologie au couvent de Civitella (aujourd’hui Bellegra), dont il devint rapidement le gardien.

Par la suite il se consacra à la prédication itinérante, en Italie , puis en Corse. Il participa à la promotion et au renouveau de l’Observance franciscaine, sous la direction du bx Thomas de Corli, promoteur des couvents de ‘récollection’. Il se retira lui-même, dans les couvents de récollections (les Retiri) où l’on observait rigoureusment la Règle franciscaine, dans une très stricte pauvreté. Parfait observateur de la Règle, obéissant et pauvre, ami de la solitude et du silence, il résida successivement dans plusieurs retiri à Bellegra, près de Rome, puis à Palombara, en Sabine, où il fut ‘gardien’. En 1730, il revint en Corse où il tenta de promouvoir les couvents de récollection, mais il se heurta à diverses oppositions. Il put enfin réaliser cette réforme à Zuani, appelé par le fr. gardien en exercice. Il lui succéda comme gardien de cet ermitage. En 1734, le chapitre provincial le désigna à nouveau pour l’Italie et chargé d’établir des couvents de récollection en Toscane. C’est à Fucecchio en Toscane qu’il put faire passer le couvent de l’observance à la réforme des maisons de récollection. C’est là qu’il mourut le 21 mai 1740, regretté de tous et laissant un grand renom de sainteté. On lui attribua de nombreux miracles. Il fut canonisé par Pie XI, le 28 juin 1931.

Bibliographie

Abbé Abeau (ofm), Vie du Bienheureux Théophile de Corte, Paris, Téqui, 1896.

P. Marie-Pascal Anglade, Saint Théophile de Corte, Bastia, La Nacelle, 1931.

L. Cristiani, Saint Théophile de Corte (1676-1740), Paris 1939.


Date de création : 17/05/2016 @ 17:27
Catégorie : Encyclopédie - Personnes-T-U-V
Page lue 8557 fois

Devenir membre

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 25 membres
Nous aider ?

Différentes possibilités s’offrent à vous  pour soutenir et aider la vie et la mission des frères :

- tout d’abord le soutien fraternel auprès des frères et de nos communautés,
- l’accompagnement dans la prière, en vous joignant aux offices des frères  célébrés dans leur chapelle ou oratoire
- la participation aux activités proposées par les communautés,
- la proximité avec la spiritualité franciscaine…

Il est également possible d’aider financièrement la Province Franciscaine du bienheureux Jean Duns Scot, 7 rue Marie Rose, 75014 Paris. Pour cela 2 propositions :

- aider les activités missionnaires, ainsi que les religieux âgés pour leur permettre de vivre paisiblement le temps de la retraite, en versant vos dons à Franciscains-Solidarité et Services

- aider les activités humanitaires des frères, ici et en pays de mission, en versant votre offrande à Fondation François d'Assise.