Texte à méditer :   Loué sois-tu mon Seigneur, avec toutes tes créatures !   saint François d'Assise
 
Vous êtes ici :   Accueil » Gonzalve Garcia, st, 1556-1597
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Les Franciscains de France Belgique vous souhaitent la bienvenue !
Calendrier
Frères
Maisons
 ↑  
Services
 ↑  
Encyclopédie
Visites

 948176 visiteurs

 52 visiteurs en ligne

Gonzalve Garcia (1556-1597) - Frère mineur laïc indien, l’un des martyrs de Nagasaki, particulièrement vénéré en Indes et au Brésil. Il est le premier saint canonisé originaire de l’Inde.
 
Sa vie
Gonzalve Garcia est né à Bassein en Inde orientale, d’un père portugais et d’une mère indienne, vers 1556 ou 1557. Il fit ses études auprès des Pères Jésuites de cette ville. Vers l’âge de 25 ans, il partit au Japon, en compagnie de quelques missionnaires Jésuites qui venaient d’y établir une mission. Doué pour l’étude de la langue Japonaise, il se fit rapidement des amis en ce pays et put exercer la charge de catéchiste durant huit années. Il se dévoua à la construction d’églises, de maisons paroissiales et d’hospices et exerçait la miséricorde pour les pauvres, les malades et les lépreux. Puis il se livra au commerce dans la ville d’Alacao et réussit dans ses affaires, en ouvrant des succursales. Il était amené, parfois, à retourner à Manille pour son négoce. Là il se rapprocha des Franciscains espagnols et finit par être admis au noviciat franciscain en qualité de frère laïc.
 
La mission du Japon et le martyre
Sa connaissance de la langue japonaise le fit choisir comme interprète par le frère Pierre Baptiste qui avec d’autres frères partit fonder la mission franciscaine du Japon, mais officiellement comme ambassadeur du gouverneur de Manille auprès de l’empereur du Japon. Ils s’embarquèrent de Manille le 26 mai 1592.
Après quatre années de présence, d’activités missionnaires et de service charitable auprès des Japonais, leur situation changea brusquement. Peut-être à la suite d’un terrible tremblement de terre dont ils furent désignés comme responsables, par des prêtres bouddhistes.  L’empereur Taiko-Sama prit ombrage de la présence des missionnaires catholiques et de leurs succès. Il décréta une persécution sur l’ensemble du pays, (cf. la notice Japon). Le couvent des frères de Miaco fut investi le 8 décembre 1596. Après un long parcours de plusieurs mois, les prisonniers furent exhibés devant les foules et subirent toutes sortes de vexations et de mutilations, durant le parcours hivernal qu’ils firent jusqu’à Nagasaki, le lieu de leur martyr. Le 3 janvier 1597, les vingt-six confesseurs de la foi furent crucifiés sur une colline proche de Nagasaki.
Frère Gonzalve Garcia fut le premier fixé à la croix et transpercé de deux lances, tandis qu’il chantait des cantiques et des psaumes. – Les corps des crucifiés demeurèrent exhibés durant 40 jours. Les martyrs de Nagasaki, protomartyrs du Japon, furent béatifiés trente ans plus tard, et canonisés par Pie IX, en 1862.
 
Son culte
Saint Gonzalve (Gonsalo Garcia), un peu oublié parmi les autres martyrs du Japon, vit son culte se développer en Inde, tout d’abord, quand après une persécution, au XVIII° siècle,  les chrétiens indiens réalisèrent qu’un des leurs était sur les autels. Les Franciscains organisèrent des pèlerinages à Bassein, lieu de sa naissance, tandis que la communauté chrétienne de Bombay le prenait pour patron céleste.

Dans le nord du Brésil, les missionnaires franciscains portugais présentèrent saint Gonzalve (saõ Consalo), comme le protecteur des Métis, peuple complexé et souvent méprisé, entre les Blancs et les Noirs du pays, c’est pourquoi il est encore particulièrement vénéré au Brésil, spécialement à Recife où il est fêté annuellement par une procession à travers la ville. De nombreuses églises lui sont dédiées, au Brésil, en Inde et aux Philippines.


Date de création : 03/05/2016 @ 21:02
Catégorie : Encyclopédie - Personnes-G-H-I
Page lue 6824 fois


Accès Intranet

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 24 membres
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
43 Abonnés
Nous aider ?

Différentes possibilités s’offrent à vous  pour soutenir et aider la vie et la mission des frères :

- tout d’abord le soutien fraternel auprès des frères et de nos communautés,
- l’accompagnement dans la prière, en vous joignant aux offices des frères  célébrés dans leur chapelle ou oratoire
- la participation aux activités proposées par les communautés,
- la proximité avec la spiritualité franciscaine…

Il est également possible d’aider financièrement la Province Franciscaine du bienheureux Jean Duns Scot, 7 rue Marie Rose, 75014 Paris

Pour cela 2 propositions :

- aider les activités missionnaires, ainsi que les religieux âgés pour leur permettre de vivre paisiblement le temps de la retraite, en versant vos dons à Franciscains-Solidarité et Services

- aider les activités humanitaires des frères, ici et en pays de mission, en versant votre offrande à Fondation François d'Assise.