Texte à méditer :   Loué sois-tu mon Seigneur, avec toutes tes créatures !   saint François d'Assise
 
Vous êtes ici :   Accueil » Règle des ermitages
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Les Franciscains de France Belgique vous souhaitent la bienvenue !
Calendrier
Frères
Maisons
 ↑  
Services
Encyclopédie
Visites

 470175 visiteurs

 95 visiteurs en ligne

RÈGLE POUR LES ERMITAGES
  
On ne peut fixer avec certitude la date de cet écrit. Il existait probablement déjà en 1218. Il prouve que l'attrait de la solitude se faisait déjà sentir dès les débuts de l'Ordre, et que François l'approuvait.

Aujourd'hui encore nous pouvons imaginer ce qu'étaient alors ces ermitages, lorsque nous visitons les Carceri au flanc du mont Subasio, Greccio dans la vallée de Rieti ou les Celle près de Cortone. Les premiers frères, s'ils se consacraient au soin des lépreux, aux travaux des champs ou à la prédication, s'imposaient parfois aussi un retour plus ou moins long à la prière continue et à la contemplation. Saint François, dans un texte bref mais bien caractéristique de sa manière, réglemente ces retraites, ces "séjours au désert".


1 Les frères qui veulent mener la vie évangélique en fraternité dans les ermitages y habiteront à trois ou quatre au plus. Deux seront les "mères" ; ils auront donc deux "fils", ou un au moins. 2 Les mères tiendront le rôle de Marthe, et les deux fils celui de Marie : ils auront un enclos à l'intérieur duquel chacun aura sa cellule pour y prier et pour dormir.

3 Ils diront toujours Complies aussitôt après le coucher du soleil ; ils observeront soigneusement le silence ; ils réciteront leurs Heures, et pour Matines se lèveront. Ils chercheront d'abord le royaume de Dieu et sa justice 1. 4 A l'heure convenue ils diront Prime ; après Tierce ils rompront le silence et pourront aller trouver leurs mères et leur parler. 5 Lorsqu'ils voudront, ils pourront quêter leur nourriture après de leur mère pour l'amour du Seigneur Dieu, comme de petits pauvres. 6 Puis, aux heures convenues, ils diront Sexte, None et Vêpres.

7 Dans l'enclos où ils demeurent on ne laissera entrer personne ; on n'y mangera pas non plus. 8 Les frères qui sont les "mères" fuiront soigneusement tout rapport avec l'extérieur ; conformément aux ordres de leur ministre, ils protégeront leurs fils de tout contact, pour que personne ne puisse leur parler. 9 Les fils ne parleront à personne sauf à leur mère, et à leur ministre ou à leur custode quand ceux-ci viendront les visiter avec la bénédiction du Seigneur Dieu. 10 Les fils prendront de temps en temps le rôle de mères, suivant le tour qu'ils auront jugé bon de régler entre eux. Ils mettront tout leur soin et toute leur application à observer tout ce qui vient d'être dit.
 

1 Mt 6,33


Date de création : 13/03/2016 @ 22:51
Catégorie : Encyclopédie - Sources-Ecrits de François
Page lue 3926 fois


Accès Intranet
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 22 membres
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
36 Abonnés
Nous aider ?

Différentes possibilités s’offrent à vous  pour soutenir et aider la vie et la mission des frères :

- tout d’abord le soutien fraternel auprès des frères et de nos communautés,
- l’accompagnement dans la prière, en vous joignant aux offices des frères  célébrés dans leur chapelle ou oratoire
- la participation aux activités proposées par les communautés,
- la proximité avec la spiritualité franciscaine…

Il est également possible d’aider financièrement la Province Franciscaine du bienheureux Jean Duns Scot, 7 rue Marie Rose, 75014 Paris

Pour cela 2 propositions :

- aider les activités missionnaires des frères, ici et en pays de mission, en versant votre offrande à Fondation François d'Assise.
- aider les religieux âgés pour leur permettre de vivre paisiblement le temps de la retraite, en versant vos dons à Solidarité franciscaine.