Texte à méditer :   Loué sois-tu mon Seigneur, avec toutes tes créatures !   saint François d'Assise
 
Vous êtes ici :   Accueil » Angèle de Foligno, ste, 1248-1309
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Les Franciscains de France Belgique vous souhaitent la bienvenue !
Calendrier
Frères
Maisons
 ↑  
Services
 ↑  
Encyclopédie
Visites

 1047848 visiteurs

 68 visiteurs en ligne

Sainte Angèle de Foligno (1248-1309)

Veuve, pénitente, tertiaire de saint François, mystique du XIIIe. s.
Angèle de Foligno ne nous est connue qu’à travers son œuvre (le Livre des visions et des instructions) et dans un texte d’Ubertin de Casale qui la rencontra à Foligno et lui consacra une page de son Arbor vitae.

Angèle est née à Foligno, en Ombrie, en 1248, dans une famille riche. Mariée très jeune elle eut plusieurs enfants. Mais selon ses dires, elle mena une vie assez dissolue : aimant le monde et le luxe et « oubliant ses devoirs d’épouse et de mère ». Toutefois, elle désirait vivement se convertir et se détourner de ses fautes, mais sans en avoir le courage. Peu à peu elle changea de vie et se confessa, sans cependant oser avouer toutes ses fautes. En s’approchant de l’Eucharistie, elle fut saisie par la crainte du sacrilège et la peur de la damnation. Elle invoqua saint François d’Assise qui lui apparut durant son sommeil et lui conseilla une nouvelle confession qu’elle fit à un frère mineur, confesseur de l’évêque. Peu de temps après cette première conversion, vers 1288, elle perdit sa mère, puis son mari et peu après ses enfants. Elle voulut alors renoncer au monde et s’engagea dans le Tiers-Ordre de saint François, puis se mit sous la direction spirituelle d’un frère franciscain, Frère Arnold. Elle fut favorisée de visions de la Passion de Jésus-Christ, qu’elle confrontait avec le souvenir de ses fautes et la révélation de la miséricorde de Dieu. Son confesseur, prenant connaissance des faveurs mystiques, des apparitions et des extases d’Angèle, lui ordonna de lui faire le récit circonstancié de ses révélations. C’est donc ce frère qui écrivit le Livre des visions et des instructions d’Angèle. Sa renommée se répandit, surtout parmi les fidèles dévôts de saint François d’Assise, et plusieurs femmes la rejoignirent pour l’aider dans ses œuvres de charité et former une petite communauté de tertiaires de saint François.. Il semble que les frères de la mouvance spirituelle se soient appuyés sur sa renommée. Angèle mourut à Foligno en 1309 et fut enterrée dans l’église saint François de cette ville. On lui attribua très vite des miracles et son corps est toujours vénéré, à Foligno. Le Pape Innocent XII approuva son culte , et le pape Clément XI la déclara bienheureuse, le 11 juillet 1701. Elle fut canonisée par le Pape François, le 9 octobre 2013.

La bienheureuse Angèle est considérée comme une des grandes mystiques du Moyen Age et son livre est regardé comme un chef d’œuvre. Cependant, quelques historiens modernes considèrent que ce livre pourrait bien être l’œuvre anonyme d’un cercle de franciscains spirituels s’appuyant sur la réputation de visionnaire et de mystique qu’avait la bienheureuse.

Bibliographie

  • Le Livre de la bienheureuse soeur Angèle de Foligno, du Tiers-Ordre de saint François, par P. Paul Doncoeur , Paris (1926), Librairie de l’Art catholique.
  • Anonyme, Le Livre d'Angèle de Foligno 1285-1298, Texte traduit du latin par Jean-François Godet - présenté par Paul Lachance et Thaddée Matura, 304 p.,Coll. Atopia, Grenoble, Éditions Jérome Millon, 1995, N° ISBN 2-84137-026-7
  • René-Charles Dhont - Une éblouissante ascension mystique. Angèle de Foligno - Monastère des Clarisses, Paray Le Monial 1992;
  • Ivan Gobry, Angèle de Foligno, docteur de la vie mystique, Paris (1998).
  • Michel Cazenave, Angèle de Foligno, Paris (2007),Albin Michel.

Date de création : 04/01/2017 @ 09:11
Catégorie : Encyclopédie - Personnes-A-B
Page lue 2858 fois


Accès Intranet

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 24 membres
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
44 Abonnés
Nous aider ?

Différentes possibilités s’offrent à vous  pour soutenir et aider la vie et la mission des frères :

- tout d’abord le soutien fraternel auprès des frères et de nos communautés,
- l’accompagnement dans la prière, en vous joignant aux offices des frères  célébrés dans leur chapelle ou oratoire
- la participation aux activités proposées par les communautés,
- la proximité avec la spiritualité franciscaine…

Il est également possible d’aider financièrement la Province Franciscaine du bienheureux Jean Duns Scot, 7 rue Marie Rose, 75014 Paris

Pour cela 2 propositions :

- aider les activités missionnaires, ainsi que les religieux âgés pour leur permettre de vivre paisiblement le temps de la retraite, en versant vos dons à Franciscains-Solidarité et Services

- aider les activités humanitaires des frères, ici et en pays de mission, en versant votre offrande à Fondation François d'Assise.